CARRE 35

carré 35

Documentaire, réalisateur : Eric Caravaca

Sujet :  Documentaire auto-biographique de Caravaca où il enquête sur le secret de famille : sa petite soeur est morte à l'âge de 3 ans. Elle est enterrée au carré 35 du cimetière française de Casablanca... Au fil de son enquête, il va lever le voile sur les secrets de famille.

 

Ce documentaire est bouleversant. Caravaca lie l'histoire de sa famille avec la "Grande Histoire" de France. Les secrets honteux de sa famille avec les secrets honteux de la France (son passé coloniale).

En interrogeant sa mère puis son père, il les met face à leurs contradictions concernant la vie et la mort prématurée de sa petite soeur. 

Au début, je pensais que Carré 35 concernait les films 35 min car sa mère a brûlé. Tous les films, photos qui concernent la petite soeur ont été brûlés.

Concernant ce film, Caravaca raconte:

"Tout commence sur le tournage d’un film. Le décor ce jour-là est un cimetière en Suisse. Marchant dans les allées, je me retrouve dans ce qu’on appelle le « carré enfant ». Devant ces petites tombes parsemées pour certaines de jouets noircis par le temps, émaillées de quelques mots gravés sur la pierre qui parfois ne comporte qu’une seule date, une tristesse profonde m’envahit. Je ne comprends pas : je n’ai aucune raison d’être dévasté par ces tombes d’enfants. Une évidence m’apparaît aussitôt : je porte une tristesse qui n’est pas la mienne. Mais alors à qui appartient-elle ? Et pourquoi vient-elle jusqu’à moi ? C’est ce que j’ai essayé de savoir en écrivant ce film. Carré 35, c’est tout d’abord l’histoire d’un secret : ma soeur. Christine a été le premier enfant de mes parents. C’était avant ma naissance et celle de mon frère. Son existence et sa disparition nous ont été cachées. Et puis, comme dans toute famille, les secrets finissent par filtrer."

Je pense que ce film devrait être un bijoux pour les psychologues et les conséquences des secrets de famille sur les personnes.